Accueil > Découvrez > Patrimoine > La Cité souterraine de Naours
 

La Cité souterraine de Naours

Découvrez ces grottes insolites appelées "muches" en picard, comptent 28 galeries et 300 chambres, elles pouvaient accueillir 3000 personnes et leur cheptel !

En Picard, on appelle ces refuges des muches (cachettes). L’organisation est remarquable : 300 chambres, places publiques, étables, puits, cheminée et une chapelle à trois nefs.

Un peu d’histoire

Dès le IIIème siècle, les hommes creusent le plateau calcaire. Au 9e siècle, ils se mettent à l'abri des invasions normandes. Ils développent un réseau de galeries et de cachettes appelé "muches" (cachettes en picard) long de 3 kilomètres. Une véritable ville souterraine s'étend ainsi, formée de 28 galeries et de 300 chambres qui peuvent abriter 2000 personnes et le cheptel du village. On y trouve des places publiques, des étables, des puits et des cheminées ainsi qu'une chapelle.

De l'an 800 jusqu'à la révolution de 1789, guerres et invasions se succèdent en Picardie et les populations utilisent régulièrement les Grottes de Naours en guise de refuge.

Lors de la fuite devant l'ennemi, les réfugiés s'installent pour un assez long séjour : on y descend avec "armes et bagages" mais aussi avec le bétail et les instruments oratoires, leur bien le plus précieux. Les diverses familles se groupent par pièce, par quartier, le long des galeries aux cellules régulièrement disposées, de dimensions variées pouvant contenir de 4 à 12 personnes.

naours grottes

En 1887, l'Abbé Danicourt, curé du village de Naours, redécouvre les grottes de Naours. L'Abbé aidé d'une équipe de volontaires composée des jeunes du village déblaye et réinvestit les galeries éboulées.

Il retrouve dans les refuges, une grande quantité d'objets : débris de vases, instruments divers (marteaux, manivelles, rouets, faucilles, couteaux, ciseaux) des ferrures de chevaux, d'ânes et de mulets, de multiples ossements et De nombreuses pièces de monnaie en or, en argent ou en bronze.

Pendant la première guerre mondiale, les alliés occupent les grottes. On y trouve, par exemple, des inscriptions d'australiens qui y ont séjourné.

Lors de la deuxième guerre mondiale, dés 1939, les britanniques y abritent des réserves de carburants.

En 1941, les Allemands transforment d'abord les muches en entrepôts de munitions, puis ils les habitent et y installent 1 poste de commandement de 1942 à 1944.

En 1943, Naours devient une base importante pour l'armée d'occupation. Le haut commandement fait de ce lieu, discret à souhait, l'un des maitres-ouvrages de son infrastructure défensive en liaison avec le fameux "mur de l'Atlantique".

Les galeries sont consolidées, maçonnées, ventilées, éclairées et sont aménagées en salles collectives et individuelles équipées avec du matériel analogue à celui des sous marins…

Pénétrez dans l’antre de la terre…

naours grottes guide

Naours : un village au-dessous et un village en-dessous.

Dans le sous-sol de naours, 28 galeries courrent sur plus de 2000 mètres à 33 mètres du sol.

Voici quelques pièces et monuments à découvrir lors de la visite :

naours grottes

. L'Autel : Cette table se trouve dans une des douze salles publiques où se réunissait la population. Elle pouvait servir d'estrade pour les orateurs ou peut être pour des sacrifices d'animaux…

. La chapelle : Les villageois avaient aussi une vie spirituelle. La chapelle des souterrains possède 3 nefs avec chacune un autel et un tabernacle. Elle pouvait accueillir près de 400 personnes.

naours grottes

. Les Graffitis : On y découvre toutes sortes de graffitis:
- de nombreuses inscriptions situées entre le 14 ème et le 18 ème siècle.
- des noms de rues et de places écrits par l'Abbé Danicourt, qui lui ont servi de repères dans ce labyrinthe
- puis des noms ainsi que des dates gravées par les soldats lors des deux guerres mondiales.

. Le Grenier à Sel : vers 1750, au temps de la "gabelle" (impôt obligatoire sur le sel), les faux-sauniers (contrebandiers du sel) installent leurs dépôts de sel dans des petits greniers et y attendent le départ des gabelous (douaniers).

. Le monument du Congrès : archéologues à ses heures, l'abbé a reçu plusieurs visites officielles d'archéologues et de géologues éminents français et étrangers. Ainsi que la société française d'archéologie qui a réuni, le 3 juillet 1893, 77 archéologues venus du monde entier, comme on peut le lire sur ce monument.

naours grottes extérieur

INFOS PRATIQUES

La Cité souterraine de Naours, située à 18kms d’Amiens, vous accueille d’avril à octobre de 10h à 18h30 (dernier départ de visite à 17h30), d’octobre à mi-décembre et de février à mars de 11h à 16h30 (dernier départ de visite à 15h30).

5, rue des Carrières
80260 NAOURS
Tél. 03 22 93 71 78
Fax 03 22 93 44 77
www.citesouterrainedenaours.fr

Tarif adulte : 10.00€

Tarif enfant (5 à 12 ans) : 7.00€

Tarif réduit (étudiant, PMR, demandeur d’emploi) : 9.00€ * *(sur présentation de justificatifs)

Gratuit pour les enfants de – de 5 ans

Forfait famille (2 adultes + 2 enfants) (5 à 12 ans) : 30.00€

Le prix d’entrée comprend la visite avec audio-guide, la visite du musée des vieux métiers picards, l’accès libre au parc boisé (nombreux sentiers de promenade, moulins à vent, jeux pour les enfants, animaux)

Mini golf 18 trous : 3.00€ la partie

Bar et restauration sur place

Réservez en ligne


Recherchez dans le site

Formulaire de recherche