La Grande Guerre vue du ciel | www.somme-tourisme.com

Vous êtes ici

LaGrande Guerrevue du ciel

La Grande Guerre vue du ciel

  • 1909Premier vol des frères Caudron
  • 1917Invention de l'hélice éclair
  • 80avions abattus par le Baron Rouge

Un autre regard

sur les paysages

A Glisy, sur le tarmac de l'aérodrome, nous avons rendez-vous avec Philippe Morinière, guide passionné et pilote hors pair ! On embarque à bord du petit avion de tourisme pour un survol inédit et surprenant des champs de Bataille.

Perché au milieu des nuages, on redécouvre avec un oeil neuf les paysages des champs de bataille : trou de mine de la Boisselle, dédale de tranchées à Beaumont-Hamel, tracé à la craie des tranchées qui réapparaissent dans les champs labourés, mémoriaux vertigineux.

Thiepval-Tour d'Ulster©SommeTourisme-PC
Beaumont Hamel©SommeTourisme-PC
Haute Somme©SommeTourisme-PC
Lochnagar Crater - La Boisselle©SommeTourisme-PC
Thiepval©SommeTourisme-PC
Haute Somme©SommeTourisme-PC

Berceau de l'aéronautisme

des as de l'aviation

Le ciel de la Somme est marqué par la remarquable épopée des frères Caudron, à l'origine des premières heures de l'aviation civile et militaire. ils effectuent leur premier vol en 1909, peu de temps avant le début de la Grande Guerre. La conquête des airs se poursuit avec Henry Potez, qui se fait connaître au cours de la Première guerre mondiale en inventant l'hélice Eclair. Il crea à Méaulte, près d'Albert, une grande usine d'aviation où on construit aujourd'hui encore des avions.

On peut découvrir l'histoire de l'avation au cours de la Grande Guerre dans le tout nouveau musée de Thiepval et même y admirer une réplique de l'avion de Guynemer. A ne pas manquer non plus le musée des frères Caudron à Rue et le Musée de l'épopée de l'industrie et de l'aéronautique à Albert.

C'est perché dans le ciel qu'on aperçoit le mieux les cicatrices du conflit : tranchées, paysages bosselés, cratères de mine...
Colza©NicolasBryant
Belvédère de Frise©Nicolas Bryant
Coquelicot©Nicolas Bryant
Villers-Bretonneux©SommeTourisme-PC

Le Baron Rouge

Manfred von Richthofen

Fin mars 1918, l'escadrille dirigée par le baron rouge est basée à Cappy. le 21 avril, aux prises avec deux avions canadiens, il ne se rend pas compte qu'il survole les lignes australiennes. Il est pris pour cible et tué en plein vol, son avion s'écrase au lieu-dit la Briqueterie. Enterré à Bertangles avec les honneurs militaires, son corps sera transféré au cimetière allemand de Fricourt, inhumé à Berlin puis à Wiesbaden. Entre 1914 et 1918, devenu la terreur du ciel, il avait abbattu à lui seul 80 avions alliés. Il devait son surnom à la couleur rouge de son triplan.

Rencontre avecPhilippe Morinière

Pilote

A Beaumont-Hamel, tout fut rasé pendant la bataille à l'exception d'un petit arbre, toujours là aujourd'hui, et surnommé l'arbre du danger. Le paysage vallonné et grêlé de trous d'obus donne une vision émouvante du champs de bataille.